Crève-cœur

Publié le par SklabeZ

 

 

 

 

Ils vivaient le grand amour, une relation fusionnelle.


Il était invulnérable et rien ne pouvait lui arriver.


Pourtant, un jour il apprit que,


lui aussi, venait d'être atteint


par ce mal qu'on ne nomme pas


et qui n'arrive qu'aux autres.

 


 

Pour lui, tout s'est écroulé


mais il s'est bien gardé de le montrer ou de l'annoncer. 


Il a fallu qu'il fasse un effort surhumain


pour se comporter de manière abjecte avec elle et l'injurier.


Elle est partie en pleurs, pour ne jamais revenir.


Cette agression l'a profondément affecté


mais il l'a commise délibérément...

 


 

Il ne voulait pas qu'elle se doute de quoi que ce soit,


il voulait qu'elle parte en le haïssant...


Il ne voulait pas la faire souffrir.

 


 

Il l'aimait trop pour la faire souffrir

 

 


Publié dans Plumier & encrier

Commenter cet article

Celestine 13/12/2012 19:36


C'est troublant comme ton histoire, très belle et très grave,  me rappelle le scénario d'un excellent film que j'ai vu il y a peu, et qui s'appelle "Deux jours à tuer".


Je te le conseille:


Dupontel y est magnifique!

SklabeZ 15/12/2012 01:35



Il faut absolument que j'aille voir ce fim.


J'aime beaucoup Dupontel, il a commencé sa carrière comme amuseur mais a depuis, pris une vraie dimension dans le cinéma. 



Lorraine 04/12/2012 17:39


Un dilemne! Ne pas la faire souffrir en partageant sa maladie...et la faire souffrir en la persuadant qu'il ne l'aime plus! Rien n'est facile dans la vie; Ton texte met bien en lumière cette
dualité douloureuse qui impose de rudes choix et fait mal, de toute façon.


 


 


Amicalement, SklabeZ,


Lorraine

SklabeZ 05/12/2012 01:07



Si la vie était facile, ça se saurait, hein, Lorraine !


Tu as bien vu le dilemme et, comme tu le dis, de toute façon, ça fait mal. Il a choisi d'alléger sa part de douleur à elle en augmentant la sienne propre. Mais, ce faisant, il s'est peut-être
trompé...


 



Teb 04/12/2012 12:59


Il doit être bien malheureux...

SklabeZ 05/12/2012 00:55



Ah ben ça, pour être malheureux, il l'est !


 



gballand 04/12/2012 06:38


Louable, mais qu'y a-t-il d'autre encore derrière un acte pareil ? C'est ce que je me demanderais...

SklabeZ 05/12/2012 00:54



Il n'y a probablement rien d'autre derrière cet acte, ou alors à "l'insu de son plein gré"  



telophase 03/12/2012 10:18


Mon dieu! Ne crois-tu pas que cette façon de la chasser à peut-être du plus la faire souffrir encore ?

SklabeZ 05/12/2012 00:52



Une terrible souffrance effectivement, mais une souffrance qui ne durera pas, remplacée par de la haine. C'est ce qu'il recherchait.