Étoiles dans la nuit noire

Publié le par SklabeZ

Pour Un mot. Une image. Une citation

 

 

Comme tous les ans, nous attendions les Géminides

Prévue pour ce vendredi 14 décembre, cette pluie de météorites allait nous permettre de faire un vœu, beaucoup de vœux, des vœux à foison.

À la date prévue, elles sont bien apparues dans notre ciel…

Elles sont bien apparues dans notre ciel, mais ce n'étaient pas les Géminides.

Elles sont bien apparues dans notre ciel et l'ont traversé à la vitesse de l'éclair…

Comme l'éclair d'une arme à feu.

Ces étoiles filantes avaient toutes six et sept ans.
Elles étaient vingt, comme les vingt ans qu'elles n'auront jamais.

Elles s'appelaient:

Allison, Ana, Avielle, Benjamin, Caroline, Catherine, Charlotte, Chase, Daniel, Dylan, Emilie, Grace, Jack, James, Jesse, Jessica, Josephine, Madeleine, Noah, Olivia.


Publié dans Plumier & encrier

Commenter cet article

caro 23/12/2012 19:07


Bel écrit, tout en sensibilité...

SklabeZ 27/12/2012 19:30



C'est pour elles que je l'ai fait. Je ne pouvais pas ne pas le faire. Merci Caro !



Anne-Ma 23/12/2012 03:52


Un bel hommage Sklabez, pour ces petites étoiles filantes.

SklabeZ 27/12/2012 19:28



Des petites étoiles filantes, comme il y en a partout de par le monde. Toutes innocentes, et à défaut de pouvoir les protéger, elles méritent notre compassion. Merci Anne-Ma.



Mansfield 22/12/2012 14:03


Assister impuissant devant son écran à la stupidité des hommes, car il n'y a pas que le meurtrier à condamner, est une fois de plus révoltant! Tu en parles de belle manière, la plus sobre qui
soit.

SklabeZ 27/12/2012 19:24



Révoltant ! tu l'as dit. Tous les jours, ici comme ailleurs, l'homme nous montre sa stupidité en massacrant ses semblables. Mais que faire ?


 



Mamilouve 19/12/2012 19:04


Délicate évocation de toutes ces jeunes vies fauchées dans la fleur de leur âge par la folie humaine. Je pense aussi aux victimes adultes : cette directrice qui a cherché à se jeter sur
l'agresseur, cette jeune institutrice qui était tellement heureuse d'enfin débuter sa carrière... Elle avait aussi rencontré l'amour. Son père a dit : "Nous allions préparer un mariage, c'est un
enterrement que nous vivrons". Atroce !

SklabeZ 19/12/2012 23:58



Courageuses éducatrices. L'amour de leur mission jusqu'au sacrifice... Ne jamais oublier !


Merci de ton passage Mamilouve.



telophase 18/12/2012 17:50


Emouvant hommage,  poétique  et  délicat comme les petites étoiles filantes qui te l'ont inspiré. Très beau , merci SklabeZ. Face à tant d'horreur deux voix ont le droit de se
faire entendre : Celle du poète , qui apaise et celle du législateur qui doit prendre ses responsabilités pour que cessent ces drames.

SklabeZ 19/12/2012 23:54



Révolté par si peu d'humanité chez les humains. Toutes les victimes, quelles qu'elles soient et d'où qu'elles viennent, sont des membres de notre famille.


Puisse la voix des sages se faire entendre.